Le projet

Et voilà… Nous avons choisi de nous installer en Bretagne. Depuis janvier 2012, nous avons visité toutes les ruines à vendre entre Rennes et Nantes. Un jour de visite (de la région et des maisons) sur la route touristique de la Vilaine, nous apercevons de loin ceci (les vaches sont en vacances, mais normalement couvrent ce champ) :

Le coup de foudre : surtout pour Carole qui prend connaissance du fonctionnement de la clôture électrique autour du champ de vache !

Et voici la première découverte enthousiaste de près de la maison :

Et les réflexions avisées du constructeur :

Cette maison en ruine attendait patiemment de reprendre vie sous la forme de :

  • un atelier de taille de pierre qui devrait naitre entre les deux pignons qui sont encore existants,
  • une habitation sur la partie centrale
  • une terrasse sur la partie la plus proche.

Il y a un puits à côté du camion, au pied de l’arbre.

De l’autre côté du terrain une surprise en pierre ne demande qu’à être découverte, derrière (dans) l’arbre en premier plan.

Avec des plans ça donne ça :

Le pignon Sud Ouest (celui qui est penché à gauche sur le plan): Le dessin du garde corps n’est pas définitif: Des avis?

La façade, orientée Sud-est: De gauche à droite: La terrasse, le salon, la cuisine et l’atelier

Le pignon de l’atelier avec sa belle grande porte en bois:

Et maintenant, on attend….

En attendant la signature chez le notaire (ca devient concret!) Bon, donc en attendant, petite rétrospective :

Depuis quelques semaines, me trotte dans la tête une chanson allemande que je n’arrivais pas identifier jusqu’à hier. Le genre musical se situe pas loin d’Indochine (tout le monde n’a pas la chance d’avoir été ado dans les années 80 !), et là j’ai trouvé : « ich bau dir ein Schloss… » : c’est l’histoire d’un monsieur qui construit un château, comme dans les contes de fée (eh eh), pour y vivre à deux et y être heureux… bon depuis que je l’ai écouté 12 fois en boucle, elle m’est enfin sortie de la tête et nous pouvons commencer.

Un château, c’était d’ailleurs le projet initial : un château rouge avec vue sur la mer et une forêt pour y accrocher des hamacs et pour faire des randonnées, puis on s’est dit que c’était surfait, pas pratique d’accès et qu’architecturalement, il y aurait trop de contraintes… que dire du principe de voler une partie du littoral et de le transformer en propriété privée… D’ailleurs, pour le financement, j’avais prévu de gagner au loto, j’avais identifié un bien à 7 millions sans les travaux, me suis précipitée chez le buraliste… et là au surprise, la cagnotte était de 5 millions. Donc, je n’ai pas joué !

A partir de cette idée, nous avons donc mieux déterminé nos envies et besoins (et notre capacité de financement).

Comment on fait ça ?

1.Visiter tous les châteaux de France (ça on n’a pas fait)

2.Visiter des maisons presque entières (là, Denis entreprenait déjà la phase démolition pour tout: les murs, les pourtours de fenêtre (damned, ça a sûrement un nom technique que je n’ai pas retenu, mais bon je débute…).

3.Visiter des maisons où, au mieux, la charpente était tombée dans la maison et cohabitait avec arbres et animaux. (là Denis entreprenait l’explication construite et sérieuse des travaux à entreprendre et du plaisir à les faire)

Bon, la conclusion s’imposait : on voulait donc une ruine qui avait déjà un peu vécu (en fait, moi je veux surtout une salle de bain, une bibliothèque et si notre budget le permet au final un sauna !). La maison qui a vécue m’a séduite aussi.

Une fois qu’on sait ce qu’on veut (et qu’on peut se projeter un minimum), il faut déterminer où et dans quel cadre ? Il nous restait deux choix dans le périmètre géographique qu’on avait déterminé (entre Rennes et Nantes, deux bassins d’emplois pour transformer mon CDD en CDI) :

1.Un prieuré tout tombé (un joli nom de blog?!)

2.La MAISON!

On a plus que longuement hésité entre ce prieuré, sa petite forêt, son four à pain, son intégration dans un hameau calme et paisible, à 4 kilomètre d’une gare et cette ancienne étable/ habitation sans voisin et avec une voie ferrée attenante.

Quels ont été nos critères de choix ?

1.La lecture des PLU (Plan Local d’urbanisme: c’est un gros doc administratif qui détermine la règlementation et les restrictions liées aux constructions sur une commune donnée). L’un était NATURA 2000 d’où des contraintes écologiques et architecturales fortes : notamment conserver les ouvertures : c’est le mot technique pour pourtours de portes et fenêtres ! yes, je m’en souviens ! (Note de Denis : en fait ça s’appelle des encadrements). L’autre permettait plus de liberté, même si il s’inscrit aussi dans une démarche naturelle et en respect fort du patrimoine !

Le prieuré avec sa belle porte ronde qui nous avait d’abord séduit…
Au dernières nouvelles, elle est toujours à vendre si vous êtes intéressés (c’est près de la Chapelle de Brain)

 

2.Le bruit: l’atelier de Denis n’est pas très bruyant comparé à un TER, mais rien que les coups de marteaux de trois ans de travaux de rénovation ont de quoi énerver le plus paisible des retraités anglais. Craignant de finir bouillis à la menthe, nous voilà aujourd’hui bientôt signataires.

3.La proximité de la gare: et oui, l’avantage d’une voie ferrée, c’est que les trains y circulent… et peuvent me mener au travail !

4.La dynamique de la ville et la vue sur les vaches

5.La forêt (1 arbre!)

6.Le terrain sur lequel nous allons faire une mare !

Et voilà donc pour aujourd’hui.

 

 

5 réflexions au sujet de « Le projet »

  1. Super ce blog, et tres drole 🙂 … Pour la cloture, fait gaffe si denis te tend la main en passant a coté ( un vieu jeu d’enfance) …bises a vous deux de nous deux. Et au plaisir de lire vos prochains posts

  2. C’est drôle !
    Quand on lit le texte, tout semble extrêmement raisonné et quand on voit les photos, ça semble complètement dingue !!!!
    C’est un beau projet : allez allez allez !!!! Ah pardon, YALLAH !!!

    Des bisous et plein de courage pour la suite, je vous suis sur ce blog !

  3. Bravo ma sör!
    Je retrouve ton âme poétesse! Vivement que tu arrives à y insérer chenau (gargouille), clanche (ou clenche??) et autre vocable extraordinaire qui mettront un peu d’est dans le breizh!!!
    Bisous

  4. Bonjour, j’aimerais avoir des avis.

    J’ai pour projet la construction d’une maison, je fais des recherches sur les constructeurs dans le coin.

    Hier soir j’ai vu ce constructeur de maison. En voyant le site je pense à maison phénix et tout le touti qu’on voit à la TV et ça m’inquiete un peu :s.

    Pour vous, ça semble correcte ? Car sur le papier ils disent que c’est tout beau tout facile mais j’aimerais eviter de dépenser pour rien , c’est tout de même un cout.

    je fais donc appel a vos experiences svp pour me donner vos avis =)

    Merci beaucoup

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *